Olivier Gallais
Interview | Podcast
• 16 février 2024

Le grand réveil

Le grand réveil
Le grand réveil aura-t-il lieu ? Rien n’est moins sûr…Pour le moment, le bien n’est plus à la hauteur du mal. Espérons que 2024 sera l’année des révélations alors peut-être en 2025.

Le bien n’est plus à la hauteur du mal
Pour une fois, je vais peut-être vous paraître pessimiste mais je crois hélas que le « Grand Réveil » n’aura pas lieu prochainement. Ce n’est pas du défaitisme ou de la résignation, cela ne fait pas partie de mon vocabulaire ! Il s’agit en fait d’une lucidité sans concession. Comme dans toute situation, il est indispensable de faire un constat objectif et sans concessions pour pouvoir réfléchir, analyser, parler, inspirer, se préparer et agir efficacement.

De fait, il faut reconnaitre que la très dogmatique idéologie officielle est de plus en plus fermement établie. Ils viennent même de voter une loi contre les dérives sectaires pour limiter les questions légitimes que l’on est en droit de se poser sur les sujets de santé publique. C’est un monde de manipulations au service d’âmes noires, dévouées au mal absolu. Une gouvernance sans âme qui joue le jeu d’un groupe, d’une cause, d’une faction, à des fins malhonnêtes pour ne vous laisser aucune illusion. Ces organisations se servent des larmes et du sang des innocents à des fins de contrôle. Chaque nouvelle menace porte son lot de conséquences dévastatrices et toujours plus d’âmes brisées.

La société est beaucoup trop divisée
Entre ceux qui sont prêts à se soumettre au discours officiel, aussi aberrant et schizophrène soit-il. Ceux qui s’empressent de se plier aux exigences d’un système devenu fou et destructeur. Ceux qui prennent sans aucun état d’âme au lieu de donner. Et ceux qui ne sont pas prêts à le faire. Ceux qui ont conscience de la valeur humaine. L’union sacrée, l’unité est impossible.

Le système actuel se soucie peu de savoir si vous êtes de droite, de gauche, progressiste, conservateur, etc. La seule chose qui les intéresse est de savoir si vous êtes prêts à vous soumettre. Si vous êtes prêts à obéir et vous adapter au nouveau monde déshumanisé qu’ils vous imposent ou si vous allez réfléchir, résister, vous opposer. L’objectif est d’écraser toute rébellion, imposer une uniformité idéologique et criminaliser toute déviation de l’idéologie officielle.

Réveil ou pas
Beaucoup d’entrenous attendons avec impatience le jour où les normies se réveilleront et accepteront enfin de regarder la vérité en face. Cela n’arrivera pas. Ils ne se « réveilleront » pas parce qu’ils ne sont pas endormis. Ils sont juste incapables d’assumer la responsabilité de leur manque de lucidité, de courage, de leur lâcheté. Ils sont incapables d’assumer la responsabilité du mal qu’ils ont fait en laissant faire. Alors, ils défendront bec et ongles le « nouveau monde » qu’on leur vend au prix de leur âme. Au prix de la vie de leurs enfants ou plus largement, de nos vies à tous. Le niveau de manipulation, de soumission, de déni mais aussi de déception est aujourd’hui stratosphérique.

Après avoir vu comment ça s’est passé avec la répression disproportionnée et criminelle des Gilets Jaunes qui a traumatisé les contestataires en herbe. Plus récemment avec les protestations des agriculteurs qui a fait un flop et laissé un gout amer de corruption instrumentalisée. Ce sera encore un sauve qui peut général et tant pis pour les autres. On verra si le salon de l’agriculture ou les JO me feront mentir, mais j’en doute. Il ne s’agit pas d’être pessimiste ou optimiste, juste lucide et réaliste. On va devoir attendre de toucher véritablement le fond – quand, où, comment – mystère.

Nous devons être intégrés à notre environnement
C’est clair que l’on va souffrir de devoir observer et se taire. Mais de là, une cohésion naturelle verra le jour et nous permettra d’avancer. Redécouvrant la vertu d’humanité, les uns et les autres se retrouveront autour du concept de juste milieu, de la juste mesure, d’équilibre. Parce qu’en vérité, il est impossible de rejeter les extrêmes, les excès et les passions, c’est dans la nature des 5 éléments. C’est aussi le concept du Yin et du Yang. L’ordre naturel et la nature des êtres trouvent leur équilibre sur le fil du destin.

Nous devrons trouver l’harmonie dans le chaos, vivant d’abstrait, de passion, de densité. C’est la célébration des contraires pour l’équilibre, le droit de vivre, de respirer à sa juste dimension. Si l’Homme et la Nature forment un Tout indissociable, l’Homme par sa nature divine a une position prédominante et donc, a le devoir de protéger la Nature. L’Homme doit reprendre sa juste place dans l’Univers, il doit à nouveau maitriser l’harmonie et l’hostile, le beau et le laid, la lumière et l’ombre, le structuré et l’indompté. Et surtout il se doit d’exister dans la géométrie et l’architecture sacrées puisque nous sommes fréquence, énergie, lumière.

Voilà, tout ça pour dire que moi, je ne vois pas encore d’issue. Pas dans l’immédiat en tout cas. D’ici là, il faut continuer à vivre en homme / femme du Désir. Le désir de vivre debout, tous ensemble. Le désir de vivre simplement en gardant le sourire. Pas survivre comme tous ces hommes et femmes du torrent emportés par cette lame de fond mortifère.

Share This