Olivier Gallais
Podcast | Renaissance unité
• 1 octobre 2022

Et vient le temps des révélations

Que le Bon et le Bien de ce jour vous accompagne. Que la Paix, la joie et l’amour vous enveloppe. Je vous salue belles âmes. Puisse mes paroles trouver une place dans vos Cœurs et vos Esprits fertiles afin de germer et d’être porteuses de fruits dans votre vie journalière. Je vous parle ainsi pour que vous puissiez avancer, avancer chacun, le cœur léger et d’un esprit fort. Alors, si vous avez des oreilles pour entendre et des yeux pour voir, vous saurez que je ne dis simplement que ce que Yeshua, tous les grands initiés et tous les grands avatars ont déjà dit à l’humanité.

Comprenez bien que vous devez abandonner ces liens de culpabilité qui vous lient à l’offense d’un autre. Libérez ceux-là même qui vous ont offensé des pièges cachés du jugement. Ne vous sentez pas accablé de lassitude et soyez heureux, au plus profond de votre cœur, de pouvoir faire pour les autres ce que vous aimeriez que l’on fasse pour vous.

Exister en cette dimension, c’est faire des choix impossibles. Alors avec une compassion généreuse, une vraie compassion aimante, bénissez cet ami qui vous a rejoint pour marcher à vos côtés, vous offrant un miroir, une réflexion. Ceci est la base du principe créatif duquel provient toute rectitude, toute droiture. C’est-à-dire l’utilisation correcte de la pensée, de la parole. Ces énergies créatrices.

En Vérité, il n’y a aucun autre commandement que celui d’aimer la création unique que Vous ÊTES afin d’avoir la Vie en abondance. Alors ayez aussi de la Compassion pour vous-même, vous endurez quelque chose qu’aucun être humain n’est préparé à vivre.

Connaissez votre véritable Moi. Explorez les profondeurs passionnées de votre Être le plus intime. Et croyez plus en ce témoin Divin que vous portez au creux de votre cœur qu’en ce que vous percevez comme miracles de prétendus guides, anges et tout autres êtres supposés de lumière, extérieurs à votre cœur. C’est le Créateur Père/Mère en moi, en vous tous, qui fait toutes ces choses que vous voyez. C’est également ce même Créateur en vous qui multiplie votre richesse et prend soin de vous, pas après pas, jours après jours.

Par conséquent, ne soyez pas inquiet. Votre anxiété n’ajoute aucune crédibilité à votre statut social et n’ajoute aucun crédit temps pour le jour qui vient. Au contraire, cultivez plutôt la quiétude. Allez en vous, découvrez enfin la graine de Lumière en vous. Si vous la cultivez, tout ce que vous avez besoin de savoir sera en vous. Allez en vous, dans le trésor de votre cœur, et tout vous sera donné. Votre Créateur intérieur sait que vous avez des besoins.

Puisqu’en réalité, c’est votre Moi Supérieur, appelé aussi Moi Divin, unifié à votre Moi Inférieur et votre Moi intermédiaire connu comme l’Ego. Il vous donne avant même que vous n’ayez demandé car dans l’Unité et la joie, vous vous fondez dans votre désir le plus profond. Vient alors un moment ou vous réalisez qu’il vous appartient déjà, et c’est chose faite. C’est cela la Foi, rendre grâce de ce que l’on souhaite sachant que c’est déjà réalisé plutôt que d’implorer, de quémander une grâce comme vous l’ont appris toutes ces églises dévoyées. Je vous assure vraiment que tout ce que vous demandez à votre Père/Mère, dans l’esprit de l’amour, vous sera accordé suivant votre Foi et votre travail sur vous, bien sûr. Alors cherchez et vous trouverez. Frappez et on vous ouvrira. Demandez et vous recevrez, mesure par mesure, le tout multiplié sans fin.

Observez en vous mais aussi autour de vous. Ressentez ce que cela évoque en vous, pour vous. Et enfin, laissez faire avec Foi et surtout avec gratitude. Car même dans vos faux pas, vous pouvez trouver de la force. Même dans vos épreuves, il y a un cadeau pour vous aider à les surmonter la prochaine fois. Tout cela pour vous permettre de trouver le chemin du retour au Maître intérieur, ce Moi réunifié, ce Christ en vous, qui vous attend pour vous livrer la perle de sagesse.

Alors soyez assez audacieux, vaillant pour vous débarrasser de ce faux moi qui vous asservit dans une prison illusoire née de vos sens mortels. Vous savez, cette doctrine bien huilée qui vous pousse à consommer toujours plus sans besoin réel. Avoir toujours plus au lieu d’Être. Endoctrinés par de fausses croyances au lieu d’avoir du discernement. Croire savoir sans fondement réel au lieu de Connaissance. Et finalement paraître au lieu d’ÊTRE. Totalement asservis à un maitre au lieu d’être le seul maître de votre Univers.

En ce plan, on ne peut pas vraiment savoir une chose tant que notre corps ne le sait pas. La connaissance n’est qu’une rumeur tant qu’elle ne s’est pas incarnée dans notre corps. Alors raffinez vos sens à la Lumière pure de l’Amour et votre corps deviendra le temple terrestre du Ciel. En fait, il faut spiritualiser la matière. Et pour cela, souvenez-vous, non pas de qui vous êtes, mais de ce que vous êtes. Comme il a été dit il y a très longtemps, cherchez le royaume de dieu en vous. Vous vous souviendrez de ce que vous êtes, une Lumière Christique incarnée. Et tout vous sera donné…comme vous donnez. C’est simple.

Restez humble, ne cherchez pas à être vu, à briller et récompensé lorsque vous faites de bonnes œuvres. De même, ne jugez pas et vous ne serez pas jugé. Tout ce que vous faites, faites le avec le cœur, sans rien attendre en retour. Quoi que vous fassiez pour les autres, faites le sans suffisance, sans satisfaction égocentrique ni fausse humilité. Vraiment, entendez ces Paroles de Vérité. Cela vous rendra libre.

Tout ce que vous recherchez est en Vous. Connaissez vous vous-même. On vous l’a dit plein de fois au fil des siècles. Alors, ouvrez enfin la porte de votre cœur et débarrassez vous définitivement de tous ces fardeaux qui sont devenus inutiles, obsolètes pour vous présentement. Cessez de ruer comme un âne têtu et libérez toute cette culpabilité, ces faux-semblants, cette colère envers vous-même. Prenez enfin votre place, votre véritable place. Pas celle que l’on vous a attribué enfant selon votre lieu de naissance, votre milieu social ou culturel. Pas celle que vous vous êtes attribué pour exister ou faire plaisir à d’autre. Non, votre véritable place, d’enfant du Dieu Père/Mère. Votre place de Dieu Co-Créateur de votre Univers.

Pour finir, vous connaissez déjà ces paroles, elles ne sont pas de moi, je n’ai pas cette prétention. Yeshua les a exprimés avant moi, d’autres grands avatars (Bouddha, Maitreya, etc.) aussi pour d’autres cultures. Mais que sont devenus ces messages d’espoir aujourd’hui. Ils ont été dévoyés par les églises qui se sont imposées en intermédiaires avec un Dieu extérieur sacrifiant le Cœur. Les plus grands massacres de masse ont été fait au nom de Dieu sur ordre de ceux qui se prétendent ses vicaires.

De nos jours, ils ont été récupérés, mais sans l’Esprit de Vérité, par cette nouvelle église 2.0 des Nouilles-âges qui se perd dans la Maya, ce monde de l’illusion entre l’extérieur et le cœur. Ceux-là sont sincères, et prônent l’Amour, le Bon et le Bien. Mais ils ont fait du Créateur un épicier du mieux-être et pire du paraître, lui demandant tout et n’importe quoi, encore une fois à l’extérieur pour la plupart : succès, guérisons, pain quotidien, voire même de réaliser des nuisances à d’autres.

Je sais bien que ce que je vous dis va à l’encontre de vos croyances, mais il est de votre responsabilité d’exercer votre discernement. Il vous appartient de prendre conscience de ce qui résonne en vous comme étant vrai. Puis de décider comment l’accueillir dans votre vie de tous les jours. Je ne peux pas le faire à votre place. Je vous le dis sans hésitation, ne vous ouvrez qu’à ce que votre Être intérieur déclare en résonance avec la croissance de votre âme. Et ne jugez pas le reste, mettez le simplement de côté. Chacun a ses (pré)occupations mais il doit connaître ses priorités et ouvrir son Cœur à l’autre pour s’unir contre la violence, la colère…qui règne en maitre depuis 2020. Seul l’amour est plus fort. Il faut y répondre par la tolérance, la sincérité, la compassion, la joie. Et la diffuser au plus profond des cœurs.

En conclusion et en Vérité, il convient de vivre pleinement le Sacré. De faire vivre son hymne cardiaque en résonance avec le Cœur de la Création et jusqu´à la petite flamme intérieure de son prochain pour qu´elle s´embrase à son tour…c’est Co-Naître l’Unité, l’UN.

Share This