Olivier Gallais
Podcast | Réveil de conscience
• 7 août 2022

Et si on changeait de point de vue

Un peu d’histoire pour comprendre

Entre 1952 et 1957, le physicien allemand W.O. Schumann calcula l’espace compris entre la Terre et la couche la plus externe de l’ionosphère située à environ 55 kilomètres d’altitude. Il découvrit que cet espace possède des capacités de résonance avec le champ magnétique terrestre. Il lui a ainsi permis de mesurer la fréquence vibratoire de la Terre. Celle-ci pourrait être comparé aux battements d’un cœur humain.

C’est ce taux qui donne le rythme à toutes les formes de vie existant sur cette Terre, y compris celui des êtres humains. Schumann mesura cette fréquence vibratoire à 7,8 Hertz. Depuis lors, Le résonance Schumann est mesurée et enregistrée en permanence, et on a constaté que depuis 1980, elle augmente progressivement. Elle est actuellement de près de 13 Hertz.

Mais un phénomène stupéfiant se produisit en 2001. Lorsqu’on observa les relevés à la fin du mois de septembre, on constata une chute brutale de la fréquence globale de la Terre. Une analyse plus poussée révéla que la chute s’était produite le 11 septembre, dans les heures qui suivirent les attentats au World Trade Center.

Le phénomène démontra que les émotions humaines ont une influence directe sur le champ magnétique terrestre et sa fréquence vibratoire. Nous générons des pensées, sentiments, émotions qui influencent cette réalité que nous observons. Cela signifie que quotidiennement, nos émotions (qui sont liées à nos pensées) influencent la fréquence vibratoire de la Terre. Si cette fréquence baisse, les êtres vivants sont ralentis dans leur évolution de conscience…Vers un niveau de conscience toujours plus élevé !

Vous avez compris l’impact réel de cette manipulation de masse pas si Co-vide-de-sens que ça finalement !!

Pire, ces vibrations correspondent au large panel de nos émotions, qui sans cesse nous bousculent dans nos différents corps subtils pour nous réveiller à nous-même avec de constantes prises de conscience. Avec ces émotions toxiques, l’homme ordinaire se sent de plus en plus seul et démuni car tout ce qui existe est Energie, une énergie consciente d’elle-même, qui, en s’observant, crée une réalité à partir d’elle-même.

Malheureusement comme l’être humain a tendance à faire des raccourcis réducteurs, cet homme ne se fie qu’à ses sens extérieurs, terrestres, et très vite, il va nier ou renier ce que ses sens subtils, encore mal-dégrossis, non-raffinés, ne saisissent pas. Il va se ranger à ce que le plus grand nombre croit, il va adhérer sans discernement à ce qui devient une vérité à force d’être martelé par les médias…à défaut de prises de consciences salvatrices, la conscience est prisonnière des illusions matérialistes !

Le chemin est tracé, le conditionnement est prêt !!

Alors cette solitude instrumentalisée affaiblit de plus en plus son champ d’énergie interne. Sa trame d’énergie personnelle se met alors à vibrer à une fréquence plus basse que le Centre dont il était issu. Le mal-être de l’abandon comme le profond et perpétuel sentiment d’abandon dont l’homme est imprégné : voilà ce qui est à l’origine du plus grand désespoir et du plus grand mal-être de l’humanité.

Cette magistrale manipulation mondiale permet en fait d’asservir l’Homme à un système établi. Il est certain que, réduire l’Humanité à un ensemble d’organismes biologiques, « pensants » certes, mais destinés à disparaître, permet de la maintenir à la fois dans une forme de désespoir, et dans un état de consommateur effréné de plaisirs éphémères et bien matériels…la boucle est bouclée, l’illusion parfaite !

Il faut profiter de tout tant qu’on est vivant, n’est-ce pas ?

Share This